MétHodologie

annexe 421

L’ engagement d’une ville sur le chemin de la Psychanalyse Urbaine doit être franc, massif et sincère, il est nécessaire que les sommes qui nous sont allouées soient colossales afin que la ville patiente montre une vraie volonté de s’ engager sur le chemin de la guérison afin que nous puissions travailler dans les meilleures conditions, notamment au niveau de la restauration qui est un des meilleurs moyens de goûter aux villes/// avant de…

Step 1

… Poser la ville sur le divan en commençant nos travaux par une longue enquête qui passe d’abord par des opérations divan destinées avant tout à mieux cerner la personnalité de la ville au travers de la parole de ses habitants invités à répondre à un questionnaire chinois, ces informations sont complétées par toutes sortes d’ interviews menées auprès depersonnes ressources que nous avons assimilées à des « experts ». S’ensuivent, tout au long denotre périple toutes sortes de rencontres fortuites, furtives et irrationnelles qui enrichissent notre réflexion///parce que…


Step 2

…penser c’est déjà réfléchir et nos recherches passent forcément par un nécessaire travail de macération et d’ analyse d’ une foule d’ informations entremêlées où nous sommes parfois obligés d’ emprunter les zones les plus reculées de l’ Imaginaire et de nous servir d’ outils particulièrement astucieux inventés par nos soins comme

  • la morphocartographie (la mise en évidence, par l’ étude des plans et cartes des territoires patients, de formes singulières liées à l’ Inconscient du territoire)
  • la krypto-linguistique (la mise en évidence de messages codés dans le nom même des territoires)
  • le SNC, pour Shéma Névro-Constructeur (technique d’ analyse permettant de décrypter les névroses du territoire patient via toutes sortes de recoupements sémantiques inspirés par le grand Jacques, alias Jacques Lacan)/// pour ainsi préparer…

Step 3

la restitution tant attendue avec dans le salon d’ honneur de la mairie de la ville patiente par exemple …une présentation du résultat de nos recherches destinée aux habitants de la ville patiente… … où sont mis en évidence…
Step 3.1. l’ arbre mythogénéalogique du territoire patient. Exemples du type d’ ancêtres ancestraux détectés jusqu’ ici : un fleuve, une rivière, un rocher, une mer tropicale, un océan, un saint fondateur, un père nourricier (exemple : le blé), une mère nourricière (la vigne), une sorte de grand maire, une montagne, une colline, une butte, un marécage…
Step 3.2. la manière dont un territoire effectue la traversée des épreuves de l’ histoire que sont les guerres, les famines, les épidémies, les crises économiques mais ça peut être un événement tout à fait anodin comme un saut technologique qui rend soudain l’ entrée d’ un port trop petite ou une bête descente en division 2 qui peut plonger dans la dépression des villes tellement fragiles psychologiquement qu’elles s’ accrochent à la religion du football comme à une sorte de bouée…
Step 2.3. un ou plusieurs PNSU, PNSU pour Point Névro Stratégique Urbain, un lieu symbolique du territoire patient où viennent se concentrer toutes les névroses urbaines mises en évidence jusque-là…
Step 2.4. des propositions de TRU (Traitement Radical Urbain), de TRA (Traitement Radical Architectural) et de TRC (Traitement Radical Catharsistique) à appliquer au PNSU afin que le territoire patient parvienne à son plein épanouissement d’ ici 30 ans si tout se passe bien ou d’ ici 40 ans si le territoire patient est particulièrement atteint…///


Step 4

Réalisations urbaines

Sont ainsi ébauchées diverses pistes de traitement que s’ approprient des populations locales d’ abord stupéfaites mais qui ensuite se mettent au travail dans un curieux mélange de joie et d’ allégresse, débutent çà et là ainsi et fort à propos toutes sortes de chantiers collectifs où parfois certains frêles édifices s’ effondrent mais d’autres plus robustes résistent et donnent soudain mille couleurs à des villes dont on croyait qu’elles resteraient grises et ternes à tout jamais…///


Step 5

Le basculement sociétal tant attendu survient alors. Né de ces quelques flammèches allumées ici ou là sur le vaste territoire enfin apaisé, grandit, fluctue, jaillit et mûrit un vaste feu d’ artifices d’ imaginaires enfin réconciliés où chacun trouve sa place avec toute sa singularité pour s’ illuminer, briller, grandir pour devenir les étoiles incandescentes d’ une nouvelle voie lactée. Tout s’irradie soudain de mille feux, comme si la belle et noble Humanité enfin reconstituée se retrouvait soudain aux prises avec un enchantement sans bornes qui cherchait en vain depuis des siècles son équivalent dans la réalité…///


Step §

Le Nirvâna urbain


annexe 10 de l’ annexe 421

LES SOURCES DE L’ENQUETE

Concernant l’ enquête préalable, la méthode d’ investigation (faire parler la Ville) passe par la rencontre d’ acteurs (in)contournantes de la vie urbaine (faire parler les habitants) via une enquête, un travail de journalisme entêté entremêlé à une longue série de dérives situationnistes langoureuses parsemées de rencontres étonnantes…
Exemples de sources informatives rencontrées jusqu’ ici par nos services : le service des archives, le service du patrimoine, l’ agence d’ urbanisme, le CAUE (le Centre d’ Architecture, d’ Urbanisme et d’ Environnement en même temps), la chambre de commerce et d’ industrie, le Conseil Régional et Général en même temps, l’ ANRU (l’ Agence Nationale de Rénovation Urbaine), les associations actives et foisonnantes, le Commissariat de Police, un psychanalyste, les Amis du Musée, le front du refus, les Amis de la terre, les avis de ma mère, l’ ensemble du personnel et des habitués du café restaurant « Chez Jeanjean » à Vierzon et celui de « Chez Colette » à Tours, la famille Plougoff, une dame qui prétendait être la femme du Père Noël, un artiste vraiment maudit, un journaliste local recherché par toutes les polices de France et de Navarre, une conseillère ésotérique, une ancienne élue locale contactée par voie de spiritisme, un gendarme en liberté, un cow-boy camarguais, deux soeurs siamoises avant et après leur opération, une équipe de rugby en pleine troisième mi-temps, une femme battue, un homme abattu, plusieurs personnes emmitouflées dans le même manteau, un éleveur d’ oursins, une plus que tout, un moins que rien, un technicien de surface de réparation, un champion de France de décalcomanie, un collectionneur d’ ennuis, deux prophètes rencontrés de chaque côté du Nil, une envie folle d’ écouter les gens nous raconter ce qu’il y a de plus précieux en eux, et chacun de façonner et de ciseler sa propre pépite, nous pratiquons la belle et tendre profession de chercheur d’ aura, nous empilons ainsi de frêles pépites pour tracer un long chemin vers le beau ciel étoilé, celui de la Milky Way…