St Nazaire

Phase d’enquête : du 13 septembre au 15 février 2012
Opérations divan : 2012
Commanditaire : le Fanal
Partenaires : la mairie de Saint Nazaire et le bar restaurant ???
Présentation de la conférences de restitution : le 23 mars 2012 à 20h00 à l’Agore et le 24 mars à 11h au Fanal
Accueil du public : enjoué

Arbre mytho-généalogique du territoire étudié

  • mère : La loire, l’état français
  • père nourricier : l’océan
  • grands mères : la Bretagne, la grande Bretagne
  • grande soeur rivale : Nantes
  • père adoptif : Royaume de France devenu plus tard République française
  • grand maire (grand-mère) : Joël Batteux

Découverte morphocartographique capitale
La clé plate mise en évidence sur le port illustre la dimension industrielle de la ville, mais si l’on regarde mieux, une clé anglaise se dessine sur l’axe perpendiculaire (axe mairie / port). Cette dernière montre bien la filiation existante entre Saint Nazaire et la grande Bretagne


Diagnostic

  • Saint-Nazaire et une ville en pleine crise d’adolescence, qui se pose des questions métaphysiques. L’âge ingrat est détecté facilement par le bourgeonnement d’acné traumatisante.Il s’en suit une forme d’auto-dévalorisation et parfois une agressivité envers les autres, notamment les personnes plus âgées (Nantes en est un bon exemple). Ce passage se caractérise par l’apprentissage de sa propre place dans le monde.
    La crise de Saint-Nazaire est de cet ordre. La ville se sent moche et peu séduisante par rapport à ses aînés.
  • En revanche une blessure plus profonde n’est pas encore tout à fait cicatrisée… Les stigmates sont visibles et donnent l’impression au territoire patient d’être dévisagé. Après avoir subi une chirurgie réparatrice de plus de 30 années suivant une reconstruction faciale nécessaire, la ville n’a plus qu’une cicatrice dont le principal défaut est de raviver les souvenirs douloureux à chaque fois que Saint-Nazaire se regarde d’un miroir. Il faudra un peu de temps pour comprendre que cette balafre pourra un jour faire tout le charme et la personnalité d’un visage encore en construction. C’est la base (marine) du passage à l’âge adulte
  • Danger : dans cette crise d’adolescence, le danger est de chercher à ressembler à ces congénères. C’est une période influençable et il ne faudrait pas que la ville se balnéo-look pour faire comme ses voisines. La richesse de la personnalité de Saint-Nazaire est bien plus subtile, de par son passée paysan et ouvrier. La mère la Loire a transmis à son enfant un caractère particulier, le labeur une force de caractère incomparable et la dure prise en otage de la guerre un instinct de survie incroyable qui lui a permis de se reconstruire de toute pièce alors qu’elle en était encore à jouer au petit bateau dans son bain.
    Ainsi il faudra trouver une perspective originale pour cette ville qui a tout pour devenir un modèle urbain dans un avenir très proche. C’est le moment de l’orientation professionnelle et des choix que tout adulte doit faire pour s’inscrire dans la société et se situer dans le monde.
_

TRU (Traitements Radicaux Urbains) proposés

La clé des projet thérapeutiques se trouve dans cette morphocartographie à plusieurs entrées

  • En sur impression de la trame orthogonale de la ville reconstruite, l’agence préconise le tracé d’un parcours souple permettant d’échaper à l’angle droit en prenant des chemins de traverses en diagonale au travers des ilots dont les coeurs sont phagocytés par notament le trop plein de voitures. C’est une sorte de sébum qui bouche les pores de la peau de Saint Nazaire. Le traitement vise à réoxygénér la couche cutanée de la ville entre autre grace à la mise en place de jardins chômeurs (2e génération des jardins ouvriers) dans ces cœurs.


  • A la fois balafre sur le visage de la ville et sorte de fille issue du viol par l’armée allemande lors de la 2e guerrre mondiale, la base sous marine est le PNSU (point névro stratégique urbain ) le plus singulier jamais rencontré par l’agence. Le traitement se veut radical : l’enfant rejeté doit devenir une sorte d’enfant roi. D’où le projet de couronnement de la base via un quartier d’habitation sur son toit.

  • Une fois les blessures profondes traitées, la ville pourra se projeter vers l’avenir. Elle peut devenir un modèle d’inventivité en anticipant la fin de l’ère pétrolifère. La réhabilitation de pétrolier en habitations permettra à Saint Nazaire de rappeler tous ses enfants et de leur ouvrir la voie d’un urbanisme prêt à faire face à toute les catastrophes naturelles annoncées. La ville retrouvera alors les émotions d’antant comme le jour de l’accouchement du Normandie


  • Saint Nazaire devra affirmer son Moi aux yeux du monde entier. Pour ce faire nous pouvons considérer la base réhabilité comme le dernier chateau de la Loire. La ville entre ainsi à tout jamais dans l’histoire. En attendant qu’un tel projet se monte l’Agence nationale de Psychnalyse urbaine propose ses services pour créer un monument symbolique dans l’estuaire de la Loire. Une grue portuaire soulève le chateau d’un pétrolier pour signifier aux passant qu’il longe le dernier chateau de la Loire...

Les études de cas

Retour à la carte